Généralités

Le Raku (楽焼) est une des très nombreuses traditions de céramiques cuites à basse température. Certaines incluent les productions chinoises à trois couleurs (sancai), les productions noires Bucchero des Etrusques, les céramiques de la Grèce antique, de Perse, d’Italie, de Majorque. Chacune d’elle est particulière, et chacune est riche en qualités régionales qui illustrent leurs lieux de production.

De nos jours, le terme raku est utilisé aux USA ainsi qu’en Europe pour désigner un genre de cuisson basse température dont la technique et l’esthétique ont été inspirées par les productions japonaises Raku traditionnelles. On ne sait pas exactement quand et comment ces productions ont été introduites chez les potiers occidentaux et incorporées dans leur répertoire, mais elles apparaissent avoir pris place aux USA à la fin des années 50. Le raku a été désigné comme une nouvelle technique céramique de cuisson à basse température qui pouvait être réalisée dans des fours de relativement petite taille et célébrant la spontanéité des accidents pouvant survenir au cours des cuissons. Cette nouvelle technique raku a été mise en lumière, rapidement utilisée par les potiers d’Amérique du nord. Conduit par des artistes tel que Paul Soldner (1921-2011), le raku de style américain s’est développé comme une nouvelle branche de la céramique contemporaine.

D’un autre côté, l’introduction récente du Raku japonais en occident apparaît par bien des aspects comme étant hautement inadéquate et inexacte. Cette introduction a sûrement été le fait de Bernard Leach (1887-1979) ou de membres de son cercle. Leach est allé au japon pour étudier une céramique traditionnelle appelée Mingei, pour laquelle il devint un ardent défenseur. Cela étant, Leach n’a jamais conduit d’étude sérieuse sur le Raku, ni même montré un grand intérêt pour le sujet. Même si il a rendu visite à la famille Raku une fois durant l’un des ses voyage au japon, il n’a jamais assisté à une cuisson dans le four de la famille Raku, ni même conduit aucune sorte d’étude sérieuse sur l’histoire de la tradition du Raku.

C’est ainsi, et avec des informations assez limitées, que le raku occidental a pris ses racines aux USA. Les caractéristiques technologiques basiques de cette production sont sa cuisson à basse température et un défournement à chaud pour un refroidissement rapide. Ces deux techniques fondamentales sont dérivées de celles du Raku traditionnel. Ce qui est fascinant, c’est que le manque d’informations correctes à propos de ce dernier par les potiers américains, a conduit au développement fortuit d’une technique novatrice. Après avoir défourné les pièces incandescentes, les potiers américains le plongent directement dans des feuilles sèches, de la sciure ou de vieux journaux, afin que la carbonisation et la forte réduction créent des effets de cuisson très différents de ceux obtenus habituellement.

Plutôt que d’être intentionnels, les effets de cuisson et les craquelures sont souvent le résultat d’accident ou de la chance, et ils donnent à la céramique raku occidentale un nouveau mode d’expression spontané qui reçoit beaucoup d’attention. Encore aujourd’hui, la technique de plonger les pièces directement du four dans un matériau combustible pour forcer la carbonisation et la réduction est centrale dans la production occidentale. Bien que les pièces soient défournées à chaud et refroidies rapidement dans la tradition japonaise du Raku, elles ne sont pas enfumées, mais laissées à refroidir naturellement à la température ambiante.

(Source : Raku Kichizaemon XV – A legacy of Japanese tea ceremony)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s